albatroz - images, songes & poésies

albatroz - images, songes & poésies

3 Questions à Robert Bibeau

 3 Questions à Robert Bibeau

Robert Bibeau, funcionário aposentado do Ministério da Educação do Quebec, é um especialista em questões de educação e projectos de edição educativa através da rede Internet. Dirige desde Abril 2009 o grupo Samidoun (Resistência) que no Québec tem vindo a apoiar o movimento de boicote contra Israel. Com efeito, em 20005, 170 organizações da sociedade civil palestiniana decidiram de lançar um apelo mundial de boicote, a que chamaram BDS (Boicote, Desinvestimento, Sanções). Ao aproximar do 27 Dezembro 2009, data do primeiro aniversário do massacre de Gaza que fez 1 300 mortos e mais de 5 mil ferido numa vintena de dias, procuramos com Robert Bibeau, e em 3 perguntas, delinear os objectivos do movimento de boicote e estabelecer um primeiro balanço geral.

 

 1 - L'oppression israélienne contre le peuple palestinien se décline sur plusieurs décennies réduisant, de nos jours, Gaza à une vaste prison à ciel ouvert, le territoire de la Cisjordanie à une myriade de bantoustans encerclés par un mur et les représentations politiques de la résistance palestinienne à des ombres... Devant un tel paysage dévasté que demande précisément l'appel BDS?

Començons par un bref rappel historique. L'occupation et la colonisation de la terre palestinienne par l'entité sioniste (Israël) dure depuis 61 ans, depuis que les groupes terroristes sionistes, armés par la Grande-Bretagne,  ont lancé une première guerre d'agression en 1948 et chassé par la terreur meurtrière et le nettoyage ethnique des centaines de milliers de palestiniens de leur terre ancestrale. Le fait que cette injustice dure depuis 61 ans et qu'elle ait été accréditée par une proposition illégale des Nations-Unies en 1947 (Plan de partage de la Palestine entre deux entités ethniques l'une pour gens de confession juives et l'autre pour gens  d'autres confessions) ne diminue en rien la justesse de la cause palestinienne.

Disons ensuite, puisque vous y faites référence dans votre question, que la Résistance palestinienne, le Hamas notamment,  n'est pas une ombre comme il l'a prouvé à Gaza en janvier 2009. La résistance ne s'est pas effondrée malgré les crimes de guerre sionistes et malgré les arrestations incessantes perpétrées depuis lors par les mercenaires de Mahmoud Abbas, le président indigne de l'Autorité palestinienne. La résistance poursuit sa lutte de libération nationale. Si l'entité sioniste qui se présente comme l'État de tous les juifs du monde (un peu comme si on créait l'État de tous les musulmans) avait pu éliminer la Résistance elle l'aurait fait lors de son agression criminelle à Gaza en janvier 2009.

L'appel des 170 organisations palestiniennes pour le Boycott, le désinvestissement et les sanctions (BDS) contre Israël vise une nouvelle fois à porter la cause Palestinienne à la face du monde et à faire connaître la politique d'occupation, de colonisation et de ségrégation raciale (apartheid) que l'entité sioniste fait subir au peuple Palestinien depuis 61 ans, pas depuis 1967 et l'extension de l'occupation mais bien depuis 1948.

Le mouvement de boycott vise à démasquer les politiques racistes de l'entité sioniste et à informer les populations du monde, puisque les grands médias ne le font pas, de ces politiques de nettoyage ethnique, de judéisation de Jérusalem, de ségrégation ethnique ainsi qu'a  soulever l'opinion publique mondiale contre cet  État d'apartheid.

Le mouvement BDS propose que nous boycottions tous les produits israéliens quel qu'en soit leur provenance (des colonies d'occupation en Cisjordanie ou du territoire occupé par l'entité sioniste).   

Même si le mouvement BDS a été relancé en 2005, il a fallu un certain temps avant qu'il ne se soit connu et que ses appuient s'étendent dans plusieurs pays.  Les lobbys pro-sionistes sont puissants et ils contrôlent un grand nombre de médias d'information  en Occident du moins. Au sein même de l'Autorité palestinienne des opposants s'objectaient à ce mouvement de boycott prétendant qu'il nuisait aux efforts de « paix ». Quels efforts de paix les sionistes ont-ils fait selon vous à Gaza en janvier 2009 et par l'asphyxie de Gaza depuis, avec la poursuite de la colonisation en Cisjordanie, avec la judéisation de Jérusalem et l'édification du MUR de la honte ?  Les  gouvernements occidentaux font tout pour enrayer l'appui au mouvement et des tentatives sont faites actuellement pour rendre les actions de boycott illégales et les assimilés frauduleusement à de l'antisémitisme. Pour ces raisons le mouvement de boycott contre l'entité sioniste a du mal à s'étendre et pour les mêmes raisons le mouvement de boycott est au cœur de la grande bataille pour la liberté d'expression, la liberté d'information et les libertés politiques fondamentales en Occident notamment.

Je crois sincèrement que le point de non retour a été franchi et après ces quelques années de tergiversation le mouvement a pris son envol depuis un an et il progresse rapidement, surtout dans les pays anglo-saxons qui avaient été les fers de lance du mouvement de boycott contre l'apartheid en Afrique du Sud.

 

2 - A Liverpool, en septembre 2009, les syndicats britanniques (Trade Union Congress) ont voté à une écrasante majorité la décision historique de boycotter Israël, suite à l'appel lancé en juillet 2005 par la société civile palestinienne. A cette décision de boycott remarquée, que bilan général pouvons-nous dresser du mouvement de boycott à travers le monde ?

Le mouvement de boycott, est maintenant soutenu par des organisations et des personnalités vivant dans l'entité sionistes et par la plupart des organisations politiques de la résistance palestinienne. Par lui-même le mouvement BDS ne renversera pas la domination impérialiste sur la Palestine, mais il peut contribuer à affaiblir le sionisme (la variante locale de l'idéologie impérialiste raciste), à le placer sur la défensive, à réduire son soutien parmi certains segments de la population occidentale, notamment américaine qui va de plus en plus souvent se demandé s'il est justifié d'expédier plus de trois milliards de dollars d'aide chaque année à cette entité raciste d'apartheid.

Les communautés anglo-saxonnes (Grande Bretagne, Irlande, Canda anglophone,  Australie, Nouvelle-Zélande) ont été les premières à adhérer au mouvement comme le prouve les décisions récentes du Trade Union Congress Britannique, les décisions de groupes religieux comme l'Église Unie, d'associations étudiantes universitaires et le soutien de personnalités britanniques nombreuses; les résolutions de soutien au boycott de plusieurs syndicats du Canada anglophone (postiers, fonctionnaires, etc.) et de groupes étudiants anglophones canadiens. Le mouvement de boycott a pris un peu de retard en France à cause de l'embargo sur l'information qu'impose le lobby sioniste dans les médias et sur les organisations politiques. Le Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) et le Parti communiste français (PCF) ont brisé ce MUR du silence récemment. Cette situation change difficilement mais elle change, plusieurs groupes d'activistes commencent à mener des actions très vigoureuses (occupation – ligne de piquetage devant de grands magasins, au Bourget, etc.) en soutien au boycott.  En Italie le mouvement s'amorce, de même au Portugal et en Espagne ou les clubs sportifs de l'entité sioniste ont de plus en plus de mal à s'exhiber.  Les pays scandinaves ne sont pas en reste, la Norvège et la Suède ont fait perdre d'importants contrats à des entreprises occidentales dont Aslom de France parce que cette entreprise participe à la construction d'un tramway à Jérusalem-Est, ville annexée illégalement par l'entité sioniste.

Au Québec le soutien au boycott s'étend rapidement et une centrale syndicale de 200 000 membres a récemment adopté en congrès une résolution de soutien au BDS.  Nous avons développé un site web d'information et de formation au boycott et un groupe traduis ces pages web en espagnole pour le bénéfice des populations d'Amérique latine. Des manifestations de soutien au boycott sont organisées devant les grands magasins de Montréal pour boycotter les produits Ahava, entreprises de cosmétiques,  et les librairies de la chaîne Indigo-Chapters.

Pour l'instant, le mouvement se concentre beaucoup sur le boycott de produits israéliens spécifiques ou encore sur le boycott d'entreprises qui font affaire avec l'entité sioniste. On pourra consulter la liste de ces entreprises sur notre page web  http://bycottisraelinternational.com  et nous recommandons de porter les efforts de boycott sur certaines entreprises internationales, en particulier Ahava, afin de faire des exemples et de créer des précédents. Il faudra avec le temps que les efforts des activistes portent également sur le désinvestissement et les sanctions internationales. Nous avons récemment protesté auprès du Fonds de solidarité de la Fédération des travailleurs du Québec afin qu'il cesse d'investir en Israël. Pensez que l'entité sioniste, est un État nucléarisé, détentrice de 200 ogives à tête nucléaire et que c'est seulement cette année que l'Agence internationale sur l'énergie atomique (AIEA) a enfin adopté une résolution demandant que les installations nucléaires de l'entité sioniste soient inspectées.

Des efforts devront être consentis par les militants pour que les partis politiques adoptent des résolutions d'appui au boycott.  Le mouvement BDS peut et devrait devenir le fer de lance d'un front uni anti-sioniste. Quelques voix s'élèvent qui voudraient que le mouvement  se restreigne à boycotter les produits issus des colonies implantés en Cisjordanie. Cette position est inacceptable. D'abord, l'ensemble de l'entité sioniste est établie sur les terres volées aux Palestiniens. Il n'y a pas une parcelle «d'Israël» qui ne soit une colonie de peuplement. Ensuite, le mouvement de boycott dénonce et s'oppose aux politiques de nettoyage ethnique, aux politiques racistes de judéisation et d'apartheid sur tout le territoire de la Palestine y compris contre les arabes de 1948, ceux qui sont restés en Israël et qui encore aujourd'hui ne bénéficient toujours pas des mêmes droits que les citoyens de confession juive.  

 

3 - Il a près d'un an qu'a eu lieu le massacre israélien dénommé "Plomb durci" qui a visé la population civile de Gaza pour la châtier d'avoir voté pour  la résistance plutôt que la compromission. Quels sont les actions de boycott et protestation prévues à l'occasion de ce premier anniversaire?

Le mouvement BDS mène des actions qui s'étendront partout dans le monde. Coke et MacDonald de fiers supporteurs du sionisme israéliens sont partout dans le monde. Et c'est excellent pour la santé de boycotter Coke et MacDonald, votre médecin vous approuvera certainement. Dans certains pays Arabes et à majorité musulmane des mesures de boycott sont en vigueur depuis longtemps. C'est excellent. Par contre le projet de l'Union Européenne de créer un programme pan-méditerranéen constitue une tentative pour sortir l'entité sioniste de l'isolement et d'amener les gouvernements arabes autour de la Méditerranée à coopérer avec l'entité génocidaire. Les militants doivent dénoncer ces accords qui doivent exclure «Israël» des ententes. La Libye est déjà intervenue à ce sujet et refuse de participer aux projets impliquant l'entité sioniste.

Vous avez raison de souligner que le mouvement BDS doit être vu comme un soutien important à la lutte de libération nationale du peuple Palestinien, mais que la résistance de ce peuple sera toujours le facteur déterminant de sa lutte.  Ce n'est pas le boycott de l'Afrique du Sud seul qui a fait s'effondrer cet état raciste d'apartheid, c'est la lutte résistante des peuples d'Afrique du Sud sous la direction de ses organisations de résistance qui a donner le coup fatal à cet État raciste. Il en sera de même pour la lutte de libération nationale en Palestine.

Les crimes de guerre, les crimes contre l'humanité, le non respect des résolutions de l'ONU et des droits humanitaires du peuple palestinien dont l'entité sioniste s'est rendue coupable sont devenus évident avec l'invasion du Liban à l'été 2006 et avec le massacre de Gaza à l'hiver 2009 et ils sont dénoncés de bon droit par la « communauté internationale des peuples ». Il ne faut surtout pas diminuer la pression sur l'entité sioniste. 

De nombreuses actions, marche, sit-in, occupation, ligne de piquetage sont prévues  afin de commémorer le triste anniversaire du massacre génocidaire de Gaza sous les yeux de la « communauté internationale des brigands » silencieux.  En décembre 2009, des colonnes de manifestants partiront de différents endroits en Europe, en Amérique du Nord, en Orient et convergeront toutes vers la frontière égyptienne aux portes de Gaza,  face à Rafah, la ville meurtrit saccagé, détruite, lieu de passage des quelques convois de misère que l'entité criminel laisse parfois passer pour ravitailler 1,5 millions d'enfants, de femmes et d'hommes affamés, prisonniers.  Le 1er janvier 2010 ces milliers de manifestants exigeront la fin du blocus illégal de Gaza et l'ouverture de la frontière de Gaza avec l'Égypte. La marche vers Gaza et la manifestation pour libérer Gaza vise à dénoncer aussi bien l'entité sioniste que la collusion du gouvernement égyptien de Moubarak complice de cet étranglement de ce blocus illégal, illégitime, meurtrier.

Tous à Gaza le 27 Décembre 2009.  Pour ceux qui ne pourront être de la marche fournissez une contribution aux associations, groupes et activistes qui marcheront vers Gaza en décembre 2009. Vous trouverez l'information sur cette marche et  cette action  sur le site web  http://www.facebook.com/group.php?gid=133073736156

Il existe une page Facebook d'information spécifique à plusieurs pays et langues que l'on retrouvera en bas de la page suivante : http://gazafreedommarch.ca/cms/FRENCH/Home-fr.aspx

Propos reccueillis para Manuel Vaz

publié par Mudar de Vida : http://www.jornalmudardevida.net/?p=1834

 

Outros sites internet para seguir a actualidade do movimento BDS :

o apelo : http://bdsmovement.net/?q=node/52#French

os signatarios : http://bdsmovement.net/?q=node/139

o boicote universitario e cultural : http://www.pacbi.org

o site web suiço : http://www.bds-info.ch/fr

o site web francês : http://campagneboycott.blogspot.com

 



22/11/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 830 autres membres