albatroz - images, songes & poésies

albatroz - images, songes & poésies

Bush et les médias au Canada

Un large extrait d'un article            d'Antonio Artuso sur l'attitude     des médias  au Canada                 vis-à-vis de l'impérialisme yankee 

Les médias bourgeois, eux, selon les tactiques et les stratégies de la bourgeoisie, appuient fortement un parti pour le lâcher brutalement quand il ne fait plus son affaire.  C'est ce que font les médias bourgeois au Canada depuis quelques jours.  Est-ce que la bourgeoisie a perdu confiance en George W. Bush et voit que le bateau coule?

En effet, vendredi dernier, le 3 novembre, le quotidien «La Presse» de Montréal titrait : «Bush est dangereux».  Telle serait  la conclusion d'un "sondage international" de deux quotidiens canadiens, «La Presse» et le «Toronto Star» relativement aux élections prochaines de mi-mandat aux États-Unis.

Tout surprenait dans cette édition du «plus grand quotidien français d'Amérique» : les titres, les articles, les statistiques, les analyses et une série d'articles.

Soulignons qu'il n'y avait aucun éditorial sur la conclusion que Bush est dangereux, peut-être parce que les éditorialistes devraient se contredire honteusement après avoir tant écrit en faveur des politiques impérialistes de Bush.

Voici quelques titres de vendredi :

• Un homme dangereux - Julian Glover - The Guardian - Angleterre

• La planète n'a jamais été aussi antiaméricaine - Tim Harper - Toronto Star - Canada

• Un appui conditionnel - Shmuel Rosner - Haaretz - Israël

• Les Mexicains rejettent les arguments des républicains - Leonardo Valero et Alejandro Moreno - La Reforma - Mexique

• Des Américains sur la même longueur d'onde (opposition à Bush) - Alexandre Sirois - Virginie

• Entre Calgary et Mexico - Rarement président américain fût-il moins fréquentable pour un premier ministre - Yves Boivert.

«La Presse» et les grands médias bourgeois manipulent leurs lecteurs/trices.  Ils ne rapportent que les atrocités qui font l'affaire de la "communauté internationale", c'est-à-dire des grandes puissances lorsqu'elles sont favorables aux politiques états-uniennes.  Si ces grandes puissance ne sont pas favorables, on parle de «la Russie», de «la France», etc.

Ces médias omettent des faits, déforment des faits, donnent deux versions des faits pour confondre lorsqu'elle ne peuvent plus cacher des faits pour laisser les lecteurs/trices dans le doute.  Ces médias n'expliquent pas le rôle de la bourgeoisie, des transnationales, des gouvernements à leur solde, des armées à leur solde, des causes de guerres horribles comme celle de l'Angola, de 1975 à tout récemment, entre les forces socialistes et les mercenaires de Jonas Savimbi payés par les États-Unis pour imposer le capitalisme dans ce pays riche en pétrole, en gaz, en or et en diamants.  L'explication qui reste dans la tête des lecteurs/trices : le tribalisme traditionnel des Africains.

Aucune analyse de classe sur l'exploitation, les oppressions des peuples par les gouvernements au service des transnationales, les guerres civiles et les guerres de conquête, les répressions sanglantes des travailleurs/euses des peuples d'Amérique latine, d'Asie, d'Afrique, le pillage éhonté de continents entiers par des transnationales génocides et au comportement impitoyable propre aux psychopathes capables de torturer à mort des peuples sans la moindre émotion.

«La Presse» appartient à Gesca, filiale de Power Corporation du Canada.  Quoi de plus capitaliste?  La direction de l'information se permet, pour une fois, d'informer un peu, sans trop déformer, sur ce que pensent les populations.

En préparant cette édition, la direction de l'information ne voulait surtout pas indisposer les membres du Conseil d'administration de Gesca.  La bourgeoisie qui dirige «La Presse» est d'accord : Bush est dangeureux pour leurs intérêts capitalistes.

La bourgeoisie semble avoir décidé que pour continuer à dominer le monde, l'impérialisme US doit :

• changer de président;

• repeindre la façade de la Maison Blanche, souillée du sang de milliers d'Afghans, d'Irakiens, de Palestiniens, de Libanais, de lambeaux de soldats états-uniens, canadiens, hollandais, britanniques.

Pourquoi parler d'Israël dans ce sondage international?  Parce qu'Israël est important pour les tactiques et les stratégies de la Maison Blanche.  Celle-ci est d'ailleurs souillée du sang de soldats et de civils israéliens, morts pour l'impérialisme US et pour l'extension de l'hégémonie US dans la région et dans le monde.  Israël qui aurait pu attaquer un autre pays si elle ne s'était pas cassé les dents au Liban.  Le prochain pays attaqué aurait été l'Iran ou la Syrie.

Car la paix entre Israël et l'État palestinien et la réconciliation entre israéliens et arabes, entre juifs et musulmans  seraient chose facile sans les États-Unis.  Mais la paix et la réconciliation seraient catastrophiques pour les plans hégémonistes des États-Unis.

L'impérialisme US a besoin de guerre dans la région pour étendre son hégémonie sur tout le Moyen-Orient.  Alors il appuie les leaders sionistes les plus fascistes, les plus corrompus, les plus insensibles aux souffrances de leur propre peuple.  Les USA financent à l'armée israélienne à coup de milliards de dollars par année pour accroître leur domination sur les gisements de pétrole.

Les USA appuient les gouvernements israéliens qui torturent jour après jour le peuple palestinien, suscitent sa haine constante, refusent toute négociation.  Le but des USA (et des sionistes) est d'attiser la haine et le terrorisme pour justifier la répression fasciste des peuples arabes et l'expansion des USA dans la région pour que nos braves capitalistes et actionnaires états-uniens, canadiens, européens s'enrichissent.  Le Canada est un grand producteur d'armes, comme plusieurs pays d'Europe.

Voici les titres des articles, quelques statistiques et quelques citations fournies par «La Presse» :

Canada :

• 73% des Canadiens pensent que Washington a eu tort d'envahir l'Irak;

• 57% des Canadiens croient que les États-Unis ont l'intention d'envahir l'Iran ou la Corée du Nord.

«Les gens estiment que l'administration Bush fait fi de l'opinion de ses alliés.   Et que de toute façon, elle ne les aurait pas écoutés.» - Tim Harper - Toronto Star

Grande-Bretagne :

• 61% des Britanniques estiment que les troupes américaines devraient quitter l'Irak le plus tôt possible.

• 41% des Britanniques croient que George W. Bush représente une menace sérieuse à la paix dans le monde.

«C'est le président Bush lui-même que craignent les électeurs des pays entretenant traditionnellement de forts liens avec les États-Unis.» - Julian Glover - The Guardian

Mexique :

• 58% des mexicains croient que le président est le personnage qui menace le plus la paix mondiale après Oussama ben Laden;

• 84% des Mexicains croient que les troupes alliées devraient être retirées d'Irak dans les plus breves délais.

«Les Mexicains craignent la militarisation des États-Unis, sur notre frontière commune notamment, et ils rejettent d'emblée toute intervention à l'étranger.» - Leonardo Valero et Alejandro Moreno - La Reforma

Israël :

• 60% des Israéliens croient que Washington a l'intention d'attaquer l'Iran ou la Corée du Nord.

• 59% des Israéliens estiment que les Américains ont eu raison d'envahir l'Irak.

«Il faudrait qu'un président américain démontre une véritable hostilité envers Israël pour que les citoyens du pays lui retirent leur soutien.» - Shmuel Rosner - Haaretz

Ne nous laissons pas tromper par les médias bourgeois. Ils ne sont pas devenus anti-Bush par générosité, par conscience anti-impérialiste. Ils veulent repeindre la façade de la Maison Blanche. Ils veulent que les démocrates redonnent à l'impérialisme US une apparence de démocratie. Un nouveau type de média d'information doit remporter la bataille contre les médias.

Antonio Artuso - Montréal - pueblo@sympatico.ca



08/11/2006
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 831 autres membres