albatroz - images, songes & poésies

albatroz - images, songes & poésies

dieudonné chez le pen

Le parcours lamentable d'un comique

 

S'il n'appelle pas à voter Front National, Dieudonné n'appelle pas non plus "à ne pas voter Front National". Dans un long entretien vidéo avec Ahmed Moualek, président de "La banlieue s'exprime", publié sur le site Internet de l'association, "Dieudo" revient sur sa visite très médiatisée samedi 11 novembre à la fête du Front National au Bourget. L'accueil y a été "très chaleureux" et contrairement à ce qu'a dit la presse, Dieudonné affirme ne pas avoir été chassé du rassemblement frontiste.

Venant "de l'extrême gauche", il assure qu'il a autrefois lutté contre le FN mais dit avoir "été manipulé par les mouvements antiracistes". Désormais, il veut "se débarrasser de ses vieux réflexes". Dieudonné n'hésite pas à établir des parallèles entre lui et Jean-Marie Le Pen, tous les deux victimes "de diabolisation". [...] Au couple Le Pen, Dieudonné a offert une invitation pour son spectacle au Zénith du 18 décembre. "Le fait d'avoir montré Jean-Marie Le Pen comme l'incarnation du mal, ça a servi un discours politique à un moment donné. Ce grand chantage au nazisme, au machin... c'est tellement ridicule. Quand on est là-bas [à la fête des Bleus, Blanc, Rouges], on voit des gens de partout, de toute la France", s'enthousiasme celui qui rêve pour 2007 d'un "grand rassemblement" et veut "faire la paix avec des gens opposés à ce que l'on représente".

Pronostiquant un "séisme politique" à la présidentielle, Dieudonné croit à la présence du FN au second tour. "Je ne suivrai pas le mot d'ordre de SOS Racisme et de tous ces imposteurs" à bloquer le FN, prévient l'activiste qui avait voté Chirac au second tour en 2002. "Mais avec le recul, nous avons voté dans la hâte", regrette-t-il. "Quand on voit Sarko et toute la clique là du Crif [Conseil représentatif des Institutions Juives de France], et compagnie, on sent bien qu'il y a une volonté de communautariser la France", tranche Dieudonné qui qualifie de "Gepetto" le président du Crif, Roger Cukierman, car il serait, selon lui, le "mec qui tient les marionnettes" que sont les "Pinocchios du PS".

Selon Dieudonné, il existe un "mouvement de gens" qui ne sont pas au FN mais "qui vont voter Le Pen pour créer une situation politique nouvelle". "Ça, ça me parle plus".

extraits de l'article signé Alexandre Sulzer  (14 novembre 2006)

 source :

http://www.20minutes.fr/articles/20...



14/11/2006
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 830 autres membres