albatroz - images, songes & poésies

albatroz - images, songes & poésies

les usa en irak

Les Usa en Irak pour 50 ans ?

Mercredi 30 Mai 2007, TONY SNOW, porte-parole de la Maison Blanche a exposé à la presse que BUSH considérait que la situation en Irak allait se développer “ selon les orientations du modèle coréen” et qu’il fallait comprendre que les Etats-Unis allaient assurer une présence durable et servir de « force de stabilisation » pour une “longue période”.

Rappel : à l’issue de la guerre de 3 ans qui coûta la vie à 54 000 soldats US et d’après les chiffres établis par le Tribunal international sur les crimes de guerre en Corée à 3 millions de civils au Nord et 500 000 au Sud (http://www.kimsoft.com/2001/ica.htm) les Etats-Unis arrachèrent un partage de la péninsule coréenne  à la Corée du Nord et signèrent avec celle-ci un armistice qui n’a jamais été remplacé par un quelconque traité de paix ou au moins de non-agression. La Corée du Nord réclame en vain depuis 54 ans un tel traité mais les Etats-Unis ne veulent pas signer un traité de paix avec un pays dont ils veulent faire tomber le régime.

Depuis 1953 la Corée du Sud est un pays « libre » mais où séjourne en permanence des dizaines de milliers de soldats US – ils sont aujourd’hui 37 000 – puissamment équipés, répartis sur 95 bases c'est-à-dire quadrillant totalement le pays et la péninsule coréenne est sous la surveillance constante de la VI° flotte US, de ses porte-avions, de ses bombardiers de ses missiles  et de ses sous-marins les uns et les autres équipés d’armes nucléaires.

Cette imposante présence militaire et le rôle de vitrine du monde capitaliste occidental assigné à la Corée du Sud dans le cadre de la guerre froide a permis à ce petit pays, pauvre et sans ressources naturelles, de devenir, sous la poigne de fer d’une dictature de plus de 30 ans dont la survie était garantie par l’armée d’occupation, une grande puissance industrielle.

Mais bien que la Corée du Nord n’ait aucune intention belliqueuse envers sa voisine du Sud et ne soit pas soutenue militairement par des armées étrangères et bien que, au Nord comme au Sud, l’aspiration populaire à la réunification soit forte, les Etats-Unis n’envisagent aucunement de diminuer leur dispositif militaire coréen, tout au plus de le réaménager. Donc la présence militaire US, déjà vieille de 54 ans, pourrait durer encore !

Or, alors même que les situations de l’Irak et de la Corée n’ont  rien de commun, c’est cette durée, cette quasi éternité de la présence militaire US partout où elle le veut que veut souligner la Maison Blanche. BUSH n’a que faire de la validité des comparaisons, il conduit sa politique comme un forcené au front bas, il avance et il tue !

En annonçant que l’armée US pourrait bien rester en Irak 50 ans et plus, BUSH savoure devant le monde entier son triomphe parlementaire : les démocrates ont capitulé au Congrès, ont voté les crédits de guerre et n’ont pas exigé le retrait des troupes d’Irak. Il peut proclamer qu’en Irak les Etats-Unis sont  et resteront les maîtres, indéfiniment !

 



16/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 831 autres membres