albatroz - images, songes & poésies

albatroz - images, songes & poésies

Aharon Shabtai — Puisse l'armée être défaite

Puisse l'armée être défaite

 

En ce temps de guerre,

Je suis du côté des villages

Je suis du côté des mosquées.

Dans cette guerre,

Je suis avec cette famille chiite,

Je suis avec la ville de Tyr,

Je suis avec cete maman,

Je suis avec ce grand-père,

Avec ces huit jeunes enfants, dans le mini-van

Avec ce fichu de soie blanche.

Au nom de tous les livres magnifiques que j'ai lus,

Au nom de tous les baisers que j'ai donnés,

Puisse l'armée être défaite!

[Poème d'Aharon Shabtai, adapté depuis sa traduction — de l'hébreu — en anglais, realisée par Adib S. Kawar]

Najwan Darwish, 23 septembre 2006

Aharon Shabtai, qui est considéré comme l'un des plus grands poètes en hébreu, n'a pas pu publier son dernier poème contre la guerre infligée au Liban dans aucun journal "israélien".  Il a écrit ce poème durant la première semaine de guerre contre le Liban. Le poème adopte la forme d'une prière — d'une supplication — élevée [à dieu] pour lui demander que l'armée d'occupation perde cette guerre. Ce poète "israélien" qui s'est écarté de son troupeau a condamné les récentes atrocités au Liban. Il a déclaré, au cours d'une conférence de presse : "Je souhaite que l'armée perde cette guerre. Ce n'est qu'à ce prix que nous serons plus intelligents, plus humains, que nous aurons plus de compassion et que nous serons capables de vivre avec les autres peuples. Seule, cette défaite pourra laver la sale tâche militariste qui nous souille le coeur".

Le poète fait tout, aujourd'hui, pour quitter "Israël", en raison de l'oppression dont lui et son épouse, Tania Reinhardt, professeur de linguistique à l'Université de Tel Aviv, grande analyste politique et militante en faveur du boycott des universités israéliennes, sont les victimes.

(Extrait d'un texte traduit de l'anglais par Marcel Charbonnier et révisé par Fausto Giudice, membres de Tlaxcala, le réseau de traducteurs pour la diversité linguistique. Cliquer ici pour lire l'integralité de l'article).

 

Nota bene

La nouvelle Librairie Résistances annonce une conférence-débat avec Tanya  Reinhart et Aharon Shabtai le jeudi 7 décembre 2006 à 19h30. La Librairie Résitances se trouve au 4 Villa Compoint / 75017 Paris. Métro : Guy Mocquet. Tél : 01 42 28 89 52

Cliquer ici pour connaître la programmation dela Librairie Résistances



25/10/2006
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 830 autres membres