albatroz - images, songes & poésies

albatroz - images, songes & poésies

bras da costa - je suis G, point barre

Je suis G, point barre
 
 

je marche et je m'approche du finisterra à 4 km/heure ,
j'y resterai pour un bout de temps,
pour regarder ébahi le temple del incredible apostol et puis...
je céderais à la tradition :
je cramerais, là, ou la terre se termine et la mer commence
mes vieux vêtements puants, trempés par la sueur de la marche :
le rite fait le pèlerin;
puis, je descendrai vers le sud, tristounet, dépouillé
de mon apparence sanctifiée,
vulnérable donc;

 

 

au coeur de juin,

quand à Caen, la rencontre carted battra son plein et la bière
coulera à flots, quand les nights dégorgeront le trop plein
de musique sur les trottoirs et les rires des filles
creuseront de profonds sillons dans le ciel rouge
des amours ,
je serai à Porto Santo, un parmi les 5 106 habitants
de cette petite île peuplée de faux pêcheurs, de paysans-mutants,
de quelques crustacées fatigués et beaucoup de touristes allemands;
où, j'espère, je serai proche des sirènes, des morues découpées
en rectangles comestibles, des lupins parfumés à l'ail, des olives
et des martinis bianco bien frais,
ayant comme toile fond une mer d'huile baignée par une pleine lune
toute prête à accoucher,
de quoi ?... me demandes-tu; de qui?... insistes-tu;
mystère, ma mie...mystère,
le renouveau de Leda, probablement...
mais pour moi, sûrement : la juste récompense
pour une vie de labeur communale intense !
(ces jours-ci, je n'arrête pas de croiser un tas de vieux
accablés par leurs vies de labeur intense, cela se lit sur leur
visage qui rend les crèmes antirides de madame bettencourt
...impuissantes;
pour eux, une fois la nuit tombé, le seul espoir sur la ligne de leur
horizon imaginaire, est de regarder avidement la téloche
dans l'espoir insensé de voir émerger à chaque instant
comme un géant d'amour,
le père noël des peuples,
tout de rouge vêtu, cravaté, un pif rond, et le verbe hautain
pour faire chier les bourgeois)
 

 

si l'inspiration me vient, j'ajouterai un nouveau chapitre

au chant immortel de l'île des amours du bien-nommé camoes
qu'en décasyllabes et dans un lexique et une syntaxe certes exigeants,
mais en vers si beaux... si beaux...au point de réconcilier, à posteriori,
les tristes mômes de l'école publique
avec la poésie grand format
(... mais avant d'arriver là, au IXème chant, l'esprit s'égare,
le pôve môme rame, s 'ennuie, devant l'épuisante vie des héros patétiques!)

je regagnerai plus tard le Contentin
juste à temps le début de la campagne de pêche à la coquille st jacques,
mais qu'importe! une campagne chasse l'autre, comme le disent
les fins stratèges trotskystes
et, si je la rate, tant pis! je me rabattrai sur le congélateur
où séjournent depuis un certain temps quelques spécimen,
blanchâtres et paisibles,
que je me suis promis de partager
avec mon égérie préférée au doux regard et aux promesses imparfaites,
lors de son prochain passage éclair...
 
 
...tout en restant sur mes gardes,
tout en jetant de temps en temps par la fenêtre ouverte,
un regard parano au phare au-clin-d'oeil-régulier
qui m'épie chaque nuit de la pointe du cap, du haut de Granville;
il me surveille ! j'en suis persuadé, ma mie !
va-t-il me dénoncer ce phare indiscret? je le pense abruptement
parfois; mais à qui ? ....et pourquoi ?
ces funestes pensées jaillissent de mon cerveau comme
un vomissement, un dégoût, un amer sans fond;
j'ai rien fait de mal, monsieur valls !
valls, por dios, tio! c'est pas moi ! ce n'est pas moi !
certes,
j'ai des pensées basques par ci par là,
un amour immoderé pour la palestine martyrisée
et calomniée comme une pute;
pire même, je pense rouge au point d'attirer parfois le regard
attendri et consterné de mes proches (comment
ose-t-il encore penser ça ?!...)
mais je ne suis pas un terroriste! je ne suis pas K!
je ne suis pas K !

 

 

je suis G, point barre,
je suis G comme la pensée éclair de Günter

(dépouillé de ses illusions social-démocrates...
qu'il partage sans vergogne avec le suisse Ziegler;
et puisque je t'ai sous la main Ziegler, dis-moi, toi que surveilles
la faim dans le monde, toi, l'indigné professionnel à solde de l'onu,
dis moi encore une fois :
combien de personnes sont-ils morts de faim aujourd'hui ?
40 mille, 50 mille, 57 mille... 57 mille donc,
dis-moi Ziegler, combien notre terre nourricière, que tu ne tarderas à quitter
avant une toute dernière mission payé par l'onu,
peut-elle nourrir de bouches ?
...combien ?... 12 milliards, dis-tu, en citant la fao, pour faire sérieux,
pour ne pas trop te mouiller...
12 milliars de bouches rassasiées! le double de la population actuelle
...et la planète crève de faim sous la gouvernace de tes amis roses
& leurs alliés blancs, verts et radis !
mais bordel de bon dieu Ziegler!
que fais-tu dans ta international socialiste aux larges épaules
de vampire ? Ziegler, plus je pense à toi, et je te pense comme une obsession, plus tu me dégoûtes, toi et tes amis aux mains blanches;
tu rends la pensée critique du monde un absurde! un pur jeu de mots
pour la bonne société repue;
Ziegler, tu ne vaux pas mieux que le catalan-italo-français valls
ou l'allemand noske,le commisaire du peuple social-démocrate baignant ses mains dans le sang de Rosa et Karl Liebknecht;
quelle conscience du monde as-tu Ziegler?
moi, que je t'ai vu un dimanche matin suisse, promener par la main ton petit-fils suisse à bord d'un bateau suisse, sillonant paisaiblement un lac léman si suisse, si paisible,
...d'ailleurs, tout est si paisible et uniforme en suisse,
ce gigantesque cofre fort du capital affameur!)
 
 
mais, je suis un instant de ma vie Günter,
à defaut de pouvoir la vivre à l'ombre du colossal Spartacus ou un doux Varlin;
et comme lui, je l'avoue
(je le dis en castillan pour que le phare
ne le comprenne pas) :
 
aunque próxima al caos, por no agradar al mercado,
lejos estás de la tierra que tu cuna fue.
Dem Chaos nach, weil dem Markt nicht gerecht,
bist fern Du dem Land, das die Wiege Dir lieh.
 
bras da costa
 
donville
mai 2012


06/07/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 830 autres membres