albatroz - images, songes & poésies

albatroz - images, songes & poésies

hassan nasrallah (29.09.2006)

Extrait de l'entretien accordé par

Hassan Nasrallah,

secrétaire général du Hezbollah, au quotidien libanais As-Safir (29.09.2006) :

"(...) Pour répondre à votre question, j'insisterai plus particulièrement sur le conflit israélo-palestinien. La bataille contre Israël a eu pour effet d'atteindre les fondements du projet israélien ainsi que l'entité israélienne : c'est là un constat que beaucoup d'observateurs ont fait. Quand on dit que tous les pays ont leur armée, sauf Israël, qui est une armée, qui, elle, a un pays, [c'est la réalité] : l'entité israélienne, c'est une armée! C'est un camp militaire; c'est une grande, une immense caserne. En Israël, l'élément essentiel — à savoir la sécurité, la tranquilité, la stabilité, la quiétude, la sérénité, l'espérance — est incarné par l'armée; ce qui importe par-dessus tout, c'est la confiance du peuple israélien en son armée et la confiance de l'armée israélienne en elle-même. Cette confiance découle de la puissance de l'armée, qu'il s'agisse de sa force objective, réelle, ou de sa force artificiellement inculquée dans les esprits des ennemis d'Israël. Parfois, cette force objective, réelle, n'existe pas, mais Israël a réussi à inculquer à l'adversaire qu'il serait lui-même faible, battu d'avance et qu'on ne saurait s'attaquer à une armée "invincible" [ comme le serait prétendument l'armée israélienne]. Les guerres arabo-israéliennes n'ont fait que renforcer la confiance en elle-même de l'armée israélienne ainsi que la confiance que place en elle le peuple israélien. Par exemple, nous sommes en train de procéder, là, au moment où je vous parle, à une comparaison entre les effectifs (membres actifs et sympathisants) de la Résistance, d'un côté et Istaël et son armée, de l'autre... Mais, eux [les Israéliens], ils avaient depuis toujours veillé à ce qu'on comparât Israël à l'ensemble de la nation arabe et des peuples arabes, et ils avaient réussi à faire de cette comparaison se voulant édifiante une véritable légende !

(...) Aujourd'hui, l'avenir d'Olmert est en jeu. L'avenir de Péretz est en jeu, ainsi que celui de plusieurs dirigeants de partis, et il y a même des partis politiques dont l'avenir est lui-même compromis, au premier rang desquels "Kadima", qui ne passera sans doute pas l'hiver. Ces conséquences suffiraient, à elles seules, sans que j'aie besoin d'invoquer d'autres aspects [de la défaite israélienne], et afin de faire bref, à démontrer que notre victoire est une victoire stratégique et historique. Aujourd'hui, en Israël, on parle des conséquences [de la défaite israélienne] sur le plan intérieur; il y a même des stratégistes qui ont évoqué cet aspect. C'est aussi le cas de certains gouvernants arabes.  Eh oui : Israël, qui terrorisait les régimes arabes, et dont on disait que la Résistance pouvait libérer quelques territoires qu'il occupait, mais certainement pas tenir tête à une armée aussi forte que la sienne... Quant à la Résistance, qu'est-ce qui la carectérise aujourd'hui? Je vais vous le dire : ce n'est pas le fait qu'elle ait tenu bon, qu'elle ait conservé le terrain — non : c'est le fait qu'elle a infligé des pertes extrêmement importantes — humiliantes — à la soldatesque israélienne. C'est là quelque chose qu'il est impossible de celer aux yeux du peuple israélien, ni de dissimuler à ceux du monde entier, en dépit de l'occultation médiatique hermétique qui a été imposée aux informations sur le déroulement des combats."

source : http://www.voltairenet.org/article143638.html

Cliquer ici pour lire l'entretien intégral.



03/10/2006
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 830 autres membres