albatroz - images, songes & poésies

albatroz - images, songes & poésies

saraya al-quds : nous riposterons à l’assassinat de nos dirigeants

Saraya al-Quds : nous riposterons à l’assassinat de nos dirigeants


 
Les forces de l’occupation viennent de commettre un nouvel assassinat ciblé,
mercredi 21 février. Elles ont visé le dirigeant de la branche militaire du
mouvement du Jihad islamique, les Saraya al-Quds, Mahmud Ibrahim Qasim Ubayd, 21 ans, du camp de Jénine, dans une opération des unités spéciales israéliennes.
Israël a reconnu l’exécution de cet assassinat, l’accusant d’avoir préparé une
opération militaire dans la région de Tel Aviv qu’il aurait fait échoué.

L’assassinat


Des témoins ont aperçu l’unité spéciale qui attaquait le martyr Ubayd, à 9
heures du matin, sur la place du martyr Yahya Ayyash, au centre de la ville de
Jénine, alors qu’il se trouvait en voiture. Firas al-Hajj, ambulancier, qui se
trouvait près de la place, a déclaré : la voiture des unités spéciales a soudain
surgi devant la voiture de Ubayd, en tirant des coups de feu directs sur le
conducteur. Puis un membre de l’unité spéciale a marché en direction de la
voiture de Ubayd et a tiré plusieurs coups de feu sur son corps. Muhammad Sa’id
a déclaré que l’acte d’assassinat n’a duré que quelques minutes, ce qui signifie
que les forces de l’occupation surveillaient le martyr Mahmud Ubayd avant
l’assassinat.

Dès l’aube, les abords de la ville de Jénine ont été envahis par d’importantes
forces de l’occupation. Elles ont installé des barrages aux entrées de la ville,
et notamment aux abords du camp de Jénine, à la recherche des combattants et
militants poursuivis. Des avions de reconnaissance survolé la ville depuis ce
matin, à basse altitude, jusqu’à la fin de l’opération d’assassinat. Selon des
sources palestiniennes, les mouvements israéliens ont commencé après
l’arrestation d’un Palestinien, Umar Muhammad Abu Bakr, 24 ans, originaire de
Jalbun, à l’est de Jénine, accusé d’avoir voulu mener une opération martyre sur
la route de Tel Aviv.

Au cours d’un dernier appel téléphonique du martyr Ubayd, la nuit dernière, il
avait revendiqué la tentative d’opération martyre, expliquant qu’il s’agit de
riposter aux crimes sionistes dans la ville d’al-Quds et des menaces à
l’encontre du secrétaire général du mouvement du Jihad islamique, proférées par
l’administration américaine, celle-ci avait promis il y a une semaine, une somme
de centaines de milliers de dollars pour quiconque l’assassinerait, à la manière
des cow-boys.

Manifestation populaire à Jénine

L’assassinat a suscité des réactions de colère au sein de la population de
Jénine et du camp. Les Saraya al-Quds ont alors organisé une manifestation
populaire dans la ville, proclamant qu’ils riposteront à cet acte criminel et
qu’ils poursuivront le chemin de la résistance. La foule scandait des mots
d’ordre appelant à poursuite de la lutte armée contre l’occupation. Le martyr a
été enseveli dans le cimetière du camp, près des martyrs tombés lors de la
défense du camp en avril 2002.

Le martyr Mahmud Ubayd a échappé plusieurs fois à l’assassinat. Cela fait deux
ans qu’il est recherché. Il a été blessé à la jambe lors d’une confrontation
avec les soldats de l’occupation. Au cours des deux mois passés, les forces de
l’occupation ont plusieurs fois investi le camp et sa maison. Tous les membres
de sa famille ont été arrêtés une fois, y compris son père âgé et ont menacé de
l’assassiner.


 

• La province de Jénine assiégée : les forces de l’occupation recherchent les
résistants


Les forces de l’occupation ont encerclé la province de Jénine tout en lançant
des raids contre les villages, les quartiers et les maisons, à la recherche des
résistants.

Des souces locales ont déclaré que la ville de Jénine est soumise à un siège
militaire, depuis le matin du mardi. 12 barrages militaires se sont déployés sur
les principales routes de la province, afin d’isoler la ville de Jénine de son
environnement, et isoler la province du reste de la Cisjordanie. Les citoyens
furent soumis à des mesures militaires draconiennes, des centaines ont été
arrêtés aux barrages avant d’être fouillés. Ibrahim Hatim, chauffeur de taxi, a
déclaré que les forces de l’occupation ont placé sur la route vers la vallée du
Jourdain quatre barrages, un tous les 500 mètres. Tous les voyageurs ont été
arrêtés, même les femmes et fouillés. Les soldats ont brutalisé plusieurs
citoyens au barrage de Toubas. Nawaf Subhi, autre chauffeur, a raconté qu’il a
vu des dizaines de jeunes étudiants frappés par les soldats.

Selon les sources israéliennes, les mesures prises font suite à des alertes sur
des opérations martyres qui se réaliseraient à partir de la région de Jénine.

C’est ainsi que les forces de l’occupation justifient leurs raids sur le camp de
Jénine et les villages de Qabatya et Zababde : de vastes opérations de fouilles
et l’arrestation de centaines de citoyens aux barrages, les menaçant du pire. 20
blindés ont fait irruption dans le camp de Jénine, à partir de plusieurs axes,
après avoir essuyé des échecs les précédents jours. Les combattants des Saraya
al-Quds et des Brigades d’al-Aqsa ont riposté aux forces de l’occupation qui
encerclaient les maisons. Ibrahim Hassan a raconté que les forces israéliennes
se sont déployées dans les quartiers, sa propre maison a été encerclée, sa
famille a été retenue pendant trois heures enfermée pendant que les soldats
fouillaient la maison et détruisaient systématiquement les meubles. Sabir Yusuf
raconte qu’il a été frappé parce qu’ils n’avaient pas trouvé les combattants
recherchés dans sa maison.

Au même moment, des soldats israéliens faisaient la même chose dans le village
de Zababde. Les familles ont déclaré que les unités spéciales ont investi les
maisons, les ont maintenues enfermées sous la menace des armes, utilisant les
maisons pour surprendre les combattants. Jawad Mahmud a raconté que les soldats
l’ont emmené avec sa famille dans un autre appartement, pour plusieurs heures,
pour utiliser la sienne.

Même Qabatiya a subi ces violences, à partir de l’aube. Les combattants des
Saraya al-Quds, des Brigades d’al-Aqsa et des Alwiya Salaheddine ont riposté aux
soldats qui n’ont pas hésité à investir les maisons des citoyens et à les
menacer.
Bredouilles, les soldats se sont retirés en menaçant de revenir le plus souvent
possible

.

• Déclarations du ministre palestinien aux affaires des prisonniers


Le ministre palestinien aux affaires des prisonniers et libérés, M. Wasfi
Qubbaha, a déclaré que le ministère est en voie de préparer une campagne
importante pour le soutien aux prisonniers et détenus dans les prisons de
l’occupation, et notamment les prisonniers soumis à l’isolement et les malades,
afin de dénoncer les violations israéliennes des droits des prisonniers, arabes
et palestiniens. M. Qubbaha a appelé l’ensemble de la société palestinienne, des
institutions palestiniennes, arabes et internationales, à s’unir pour mettre fin
à la politique de l’isolement à laquelle sont soumis un grand nombre de
prisonniers. Il a déclaré que les cellules de l’isolement sont en réalité des
tombes pour les vivants, les prisonniers étant voués à mourir dans ces
conditions. « Ils veulent que les prisonniers perdent leur âme, ils veulent
détruire l’humanité qui est en eux. Les autorités de l’occupation se comportent
avec les prisonniers isolés, des dirigeants, des combattants et des militants,
comme s’ils étaient des animaux sauvages qu’ils veulent amadouer. » Il a mis en
garde contre les conditions difficiles subies par les prisonniers dans les
geôles de l’occupation, et notamment ceux qui sont dans les sections de
l’isolement, qui doivent supporter plus que ne le peuvent les humains.

Le ministre a réclamé la fin de l’isolement du prisonnier arabe syrien, du
Golan, Sidqi al-Miqt, qui subit des conditions extrêmement sévères. Dans un
rapport émanant du ministère, M. Qubbaha a déclaré que l’administration des
prisons poursuit son agression sur le Liban en isolant al-Miqt, détenu depuis
plus de vingt ans, et privé de tous les droits humains, rien que parce que ce
dernier a écrit qu’il soutenait son pays, la Syrie, et la résistance au Liban.

Le ministre a appelé à une mobilisation pour sauver tous les détenus mis en
isolement, et notamment sheikh Jamal abu al-Hayjâ’, Ahmad al-Moghrabi, Muhammad
Jâbir Abdo, Mazen Malsa, Ibrâhîm Hâmid, qui se trouvent en isolement dans la
prison de Ascalan. Trois autres détenus sont en isolement dans la prison de Kfar
Yuna, Sheikh Salih Aruri, Hussan Iyad et Riad Iyad, et dans la prison Eshel,
dans le Naqab, plusieurs prisonniers sont mis en isolement, dont Abdallah
Barghouty, Salih Dar Mûsa, Hassan Salameh, Mahmud Issa, Musa Doudin.

Ali Samoudi – Jénine
21 février 2007

 
Traduit par Centre d'Information sur la Résistance en Palestine



23/02/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 830 autres membres