albatroz - images, songes & poésies

albatroz - images, songes & poésies

brás da costa — avril précoce

 Avril précoce

 

D'un vol rasant

Je traverse l'Alentejo

 

Ici et là

dans la plaine ondoyante et brune

les taches rouges des coquelicots

touent le paysage

et le souvenir salé de Catarina aussi

 

Soudain

sur une suave coline — Monsaraz

aux voiles blanches du désir

 

Attablé à la terrasse de chez Lumumba

je lorgne les cornes d'une lune

trop blonde pour touristes

 

A mes pieds

échouent par vagues

les murmures des voix

les gémissements de la nuit

 

Au loin

un cheval trotte

sur la mer étoilée

 

Du fond de la mémoire

émergent riants

des vers épars de la romance du somnambule

 

Je résiste aux appels du large

 

Pénélope

que disent-ils les les coeurs des pierres primitives?

 

Ceinturé à six chevaux

fiscaux titaniques

Ulysse

revient

 

Solaire

solitaire

 

Brás da Costa

1994

 

 

 



02/04/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 831 autres membres