albatroz - images, songes & poésies

albatroz - images, songes & poésies

olmert à abbas : "Pour vous aider contre le hamas

Olmert à Abbas : "Pour vous aider contre le Hamas, je libèrerai 250 détenus sur les 10.500"

Mahmoud Abbas s'est entretenu durant deux heures lundi 16 juillet à Jérusalem avec Ehud Olmert de mesures décidées par ce dernier pour renforcer le président palestinien face au Hamas qui contrôle Gaza depuis le mois dernier.

L'autorité d'occupation compte notamment libérer 250 détenus, appartenant pour la plupart au Fatah d'Abbas. Leur liste définitive sera revue par un comité ministériel mardi 17 juillet et, passé un délai légal de recours de 48 heures, les premières libérations pourraient intervenir vendredi, a déclaré Miri Eisin, porte-parole d'Olmert.

Saëb Erekat, conseiller du président palestinien, a précisé de son côté qu'Abbas avait une nouvelle fois réclamé la libération de Marouane Barghouti, chef du Fatah pour la Cisjordanie.

Tenu par l'autorité d'occupation pour le chef clandestin des Brigades des martyrs d'Al Aksa, Barghouti purge une peine de prison à vie pour avoir commandité des attentats de résistance et l'autorité d'occuaption s'est refusée jusqu'à présent à le gracier.

L'autorité d'occupation a annoncé son intention de lever l'ordre d'assassiner ou de capturer 180 autres résistants recherchés, précisément des membres des Brigades d'Al Aksa, qui se sont engagés par écrit à renoncer à utiliser la violence contre l'autorité d'occupation. Ils pourraient intégrer les forces de sécurité officielles d'Abbas.

En remettant en selle le Fatah mis en déroute le mois dernier par le Hamas à Gaza, l'autorité d'occupation entend aider Abbas à mettre au pas le Hamas en Cisjordanie, pour ne pas que ce territoire se transforme en nouveau Gaza.

"Abou Mazen, qui avait dû flatter le Hamas et n'a pas voulu le combattre, n'a maintenant plus rien à perdre. Il affronte son dernier test", a estimé le ministre de l'autorité d'occupation de l'Intérieur Meir Sheetrit, en désignant Abbas par son nom de guerre. "Nous espérons que nos initiatives le mettront en mesure de remplir sa part du contrat", a ajouté Sheetrit.

Les deux hommes ont aussi évoqué les moyens de s'avancer vers une solution définitive prévoyant la cohabitation d'un Etat palestinien au côté d'Israël, a déclaré Miri Eisin.

"Pour rétablir la foi des opinions palestinienne et israélienne dans le processus de paix, il faut traiter le court terme et le long terme simultanément", a dit au quotidien israélien Haaretz Salam Fayyad, le Premier ministre de crise de Mahmoud Abbas .

Mais, pour le moment, Olmert, affaibli depuis la guerre du Liban et incertain quant à l'avenir de Gaza, répugne à s'engager dans des discussions sur les questions de fond comme le statut de Jérusalem, les futures frontières de l'Etat palestinien et le problème du retour des réfugiés.

Selon son entourage, ces épineuses questions n'ont donc pas été évoquées lors de la rencontre entre les deux hommes, qu'un dirigeant du Hamas, Sami Abou Zouhri, a qualifiée de "honteuse" dans la mesure où le président palestinien se refuse dans le même temps à discuter avec son mouvement.

Les sommets Abbas-Olmert se déroulent désormais sur une base régulière, à l'instigation des Etats-Unis.

Le "quartet" se réunira au plus haut niveau le 19 juillet au Portugal, qui assure la présidence de l'UE, en présence de l'ex-Premier ministre britannique, réunion qui sera l'occasion de définir son rôle, que l'intéressé souhaite étendu, sans pour autant lui accorder "carte blanche".

Le quartet, dont ce sera la première réunion depuis la "sécession" de Gaza, a d'ores et déjà chargé Blair de rallier les fonds nécessaires pour aider Abbas à mettre en place en Cisjordanie une économie et des institutions politiques viables pour le futur Etat palestinien.



09/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 830 autres membres